C'est une obligation de la Torah (Nombres 5.18) pour une femme
mariée (même si elle est veuve ou divorcée) de couvrir tous ses
cheveux, même lorsqu'elle est seule chez elle. Ainsi :

- elle se sent soumise à D.ieu (un peu comme un homme qui met la
Kippa)

- elle sanctifie sa vie de famille

- elle augmente sa crainte de D.ieu

- elle dédie sa tête, le membre le plus important qui donne des ordres
ou reste du corps, en la couronnant et lui rappelant à chaque instant
son importance,

- elle se protège de certaines maladies,

- elle apporte la bénédiction non seulement à elle-même mais aussi à
son mari, ses enfants et petits-enfants.

Le Rabbi de Loubavitch a toujours insisté sur le fait que seule la
perruque est à même de couvrir tous les cheveux, à tout moment ;
nulle femme n'aura jamais la tentation d'enlever sa perruque devant un
personnage important (ce qui pourrait être le cas avec un foulard ou
un chapeau).

La perruque est donc la couronne discrète de la femme mariée.
ETRE COIFFE D'UNE PERRUQUE
Pourquoi une femme mariée porte-t-elle une perruque
?
 
(d'après Rav Pessa'h Eliahou Falk et les Si'hot du Rabbi)